Dangerous Waters : PFrequency

  • Dangerous Waters
  • 999
  • 1
  • PFrequency est un petit logiciel permettant une classification rapide des plateformes de Dangerous Waters. Grâce aux différents filtres disponibles, vous pourrez dans n’importe quelle situation reconnaitre une plateforme du jeu.
    Une des qualités de ce logiciel est la mise-à-jour de la base de données par n’importe quel utilisateur. Ainsi, la base de données pourra évoluer avec le jeu.

    Actuellement la version de la base de données est : BDD v20110629Téléchargez la dernière version.
    Vous pouvez également télécharger PFrequency sur cette page.

    Voyons maintenant l’interface en détails :

    L’interface se décompose en 9 grandes parties principales.

    1. Les options
    2. Les filtres
    3. L’outil du miroir
    4. Les identités du jeu
    5. Les trackers
    6. Le filtre additionnel
    7. La grille des plateformes
    8. Les icônes
    9. Les mises-à-jour

    1 – Les options

    En cliquant sur l’onglet OPTIONS, une liste déroulante s’affiche avec plusieurs items :

    • Afficher les drapeaux : Cette option est cochée par défaut. Elle permet d’afficher ou non les drapeaux des nationalités des plateformes lorsque le curseur pas sur la liste.
    • Base de données : Noyau de PFrequency. Depuis cet option, vous pouvez gérer les base de données contenant les plateformes. Trois paramètres sont disponible :
      1. Ajouter un objet : Pour ajouter un objet, cliquez sur l’option puis remplissez les
        champs de la nouvelle fenêtre. Une fois terminé, cliquez sur le bouton Ajouter. L’ajout sera pris en compte au prochain redémarrage de PFrequency.
      2. Modifier un objet : Pour modifier un objet, sélectionnez d’abord le tracker 1 (en bas de l’interface). Ensuite double-cliquez sur la plateforme à modifier => la plateforme apparaît dans le tracker 1. Dés lors, rendez vous dans Options > Base de données > Modifier NomDeLaPlateformeSélectionnée. Une petite fenêtre s’affiche avec les caractéristiques actuelles de la plateforme. Modifiez ce que vous souhaiter changer puis valider les changements en cliquant sur le bouton Modifier. Comme pour l’ajout d’une plateforme, les modifications seront prises au prochain démarrage.
      3. Supprimer un objet : Pour supprimer une plateforme, assignez la dans le tracker 1 (comme pour la modifier). Ensuite rendez vous dans Options > Base de données > Supprimer NomDeLaPlateformeSélectionnée. Une petite fenêtre s’affiche pour vous prévenir de la suppression. Cliquez sur Supprimer pour terminer ou Annuler pour quitter.
    • Recherche auto. des mises-à-jour : Un des point fort de PFrequency est la possibilité de mise-à-jour de sa base de données. Cochée par défaut, cette option vous notifie une éventuelle mise-à-jour de la base de données. La notification se fera par le biais  d’un message sonore sous forme de lien. Cliquez sur le lien pour vous rendre sur cette page où vous pourrez télécharger la dernière version de la base de données. Cette dernière se présente sous forme d’un fichier au format CSV. Son installation se fait par simple décompression à la racine de PFrequency. Si la le fichier téléchargé est sous forme d’exécutable, double-cliquez dessus et  sélectionnez le chemin d’installation.

    Il est fortement déconseillé de modifier la base de données autrement qu’avec PFrequency.

    2 – Les filtres

    Les filtres sont les outils de recherche principaux. Chaque champs vous permet de spécifier un critère de recherche. Utilisez les donnée  que Dangerous Waters vous donne. Les valeur sont à récupérer au Narrowband. Pour plus ou moins de flexibilité, jouez avec la tolérance.

    • Plateforme : Recherche par nom de plateforme. Tapez quelques lettre de l’objet à trouver. Une liste s’affiche. Utilisez ce filtre pour, par  exemple, trouver le TPK.
    • Remorqué : Le filtre du remorqué (ou towed) permet une recherche sur quatre paramètres. Chaque changement de valeur vous donnera une liste de plateforme ayant pour valeur celle que vous avez saisie. Si vous obtenez les trois premières fréquences,  remplissez les trois champs puis cliquez sur F1+F2+F3. Ceci aura pour effet de lister toute les plateformes ayant pour signature ces trois valeurs. Le filtre en est donc plus restreint.
    • Coque : Le principe du filtre Coque est rigoureusement le même que celui du Towed. Sur ce filtre, seuls deux champs sont à  remplir.
    • Spérique : Toujours le même principe que les deux filtres précédents. Sachez seulement, que le filtre du sphérique est le plus strict. Ce filtre vous donnera à coup sur l’unique plateforme de la valeur saisie.
    • Active Intercept : Récupérez cette valeur au poste de l’active intercept lorsque vous recevez un ping.
    • Pales : Le nombre de pales est récupéré au Deamon. Pour trouver le nombre de pales d’une plateforme, vous devez l’assigner au  Broadband. Ceci fait, rendez vous au poste Deamon et comptez le nombre de raies qui défilent sur l’écran. Chaque ligne  correspond à une pale (4 raies => 4 pales).

    3 – L’outil miroir

    Petit outil annexe qui permet de connaitre l’azimut du miroir d’un contact. Saisissez votre cap dan la première case puis l’azimut du  contact cible. Le calcul est instantané.

    4 – Les identités du jeu

    La première et la seconde ligne représentent la version de PFrequency. Il est fort peu probable que PFrequency change de version dans l’avenir. La dernière ligne donne la version de la base de données.

    5 – Les trackers

    Outre la mise en mémoire d’une plateforme sélectionnée, le tracker 1 sert pour modifier ou supprimer une plateforme. Pour assigner une  plateforme à un tracker, sélectionnez le tracker puis double-cliquez sur la plateforme. Cliquez sur l’icône pour nettoyer les trackers.

    6 – Le filtre additionnel

    Ce filtre sert à afficher ou non un certain type de plateforme (Navire, arme, sous-marin)

    :!!: Les plateformes ne sont pas supprimées de la liste, elles sont simplement cachées.

    7 – La grille des plateformes

    Le centre de l’interface ! C’est dans cette grille que s’affichera le résultat de vos recherches. Si vous cliquez sur l’entête de la colonne, vous triez les données. En double cliquant sur une plateforme (une ligne), cette dernière est enregistré dans le tracker sélectionné.

    8 – Les icônes

    L’icône de gauche vous permet de redémarrer PFrequency, dans le cas d’un ajout d’une plateforme par exemple. L’autre vous donne accès à l’aide en ligne de PFrequency.

    9 – Les mises-à-jour

    A chaque démarrage, PFrequency recherche si une mise-à-jour de la base de données est disponible. Si tel est le cas, un message sonore s’affiche en haut de l’interface. Cliquez sur le lien qui vous mènera directement à cette page où vous pourrez télécharger la dernière  version de la base de données. Si le fichier téléchargé est au format 7Zip, décompressez tout simplement à la racine de PFrequency. Il se peut aussi qu’il soit au format exécutable. Dans ce cas, double-cliquez dessus et choisissez le chemin de de PFrequency. Retrouvez la présentation de PFrequency v4T en video à cette adresse Pour terminer, PFrequency est l’une de mes fiertés de programmation. Depuis son ébauche, cette application a beaucoup évolué. Je pense que la version finale est vraiment une réussite, tout du moins au niveau programmation.

    Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

    Une réponse à “Dangerous Waters : PFrequency”

    1. […] PFrequency : Permet de classifier les unités détectées sur le Narrow grâce aux fréquences. Soft développé par moi-même. […]

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    eighty seven − 82 =