To read the english version, please go to this URL.

AW’s WRD Rcon est une API qui permet de gérer un serveur Wargame Red Dragon. Elle est programmées en PHP, HTML et Javascript. AW’s WRD Rcon est libre et open source et a le grand avantage de pouvoir être utilisé par n’importe qui sans restriction de système d’exploitation.

Le passage à la version 1.0 n’est pas anodin puisque deux grands changements ont été faits. D’une part, la possibilité de passer l’administration en mode public et moins visible mais tout aussi important, le stockage des données dans un fichier XML remplaçant ainsi les cookies du navigateur.

Pour pouvoir vous en servir, vous devez absolument avoir une connexion internet, autoriser l’exécution du Javascript dans votre navigateur ainsi que d’autoriser l’enregistrement des cookies. Il vous faudra également des identifiants (IP, Port et Mot de passe) du serveur WRD à gérer.

intefacewrd
AW’s WRD Rcon, une interface WEB pour gérer un serveur Wargame Red Dragon

 –

Installation

AW’s WRD Rcon s’installe sur un serveur Apache. Ce serveur peut être distant ou local.

Pour un serveur distant il suffit d’uploader les fichiers puis de se rendre à l’adresse correspondante dans votre navigateur internet.

Pour un serveur local, il faudra installer EasyPHP puis de placer les fichiers dans

X:\DossierInstallationEasyPHP\data\localweb\

Il est préférable de créer un sous dossier (wrdrcon pour l’exemple) dans localweb* pour y placer l’ensemble des fichiers d’AW’s WRD Rcon. Pour accéder au site depuis votre navigateur, il faudra aller à http://localhost/wrdrcon

*Le nom peut changer suivant votre version EasyPHP ou d’autres serveurs virtuels.

Depuis la version 1.0, deux modes sont disponibles permettant soit un accès public soit un accès privé à l’interface de paramétrage du serveur. Selon votre choix, modifiez la variable $AWRcon_is_public du fichier ini.php

 –

Mode privé de AW’s WRD Rcon

Si vous choisissez le mode privé, il faudra modifier le mot de passe. Ce mot de passe évite que des personnes ayant des identifiants serveur de squatter votre hébergement pour régler leur propre serveur Wargame. Ce mot de passe est à modifier dans le fichier ini.php.

Une fois le mot de passe modifié, retour dans votre navigateur WEB et saisissez le mot de passe dans la case prévue à cette effet. Ensuite cliquer sur le lien. Vous serez redirigés directement à la page des paramètres.

Screenshot-2017-10-23 AW's WRD Rcon - Accueil(1)Accueil en mode privé

 –

Mode public de AW’s WRD Rcon

Ce mode public permet de mettre à la disposition du public l’administration des serveurs. Cette idée vient d’un utilisateur qui voulait faire profiter ses serveurs à d’autres joueurs n’ayant pas forcément la possibilité de faire héberger un serveur Wargame.

Variables et ajout de serveurs

Si vous choisissez le mode public, vous devrez d’abord assigner true à la variable $AWRcon_is_public, puis compléter la fonction liste_serveurs()en remplissant le tableau $liste_serveurs de la manière suivante (fichier ini.php) :

// Modèle de ligne pour ajouter un serveur dans la liste
$liste_serveurs[] = ['Nom' => 'Serveur Wargame #1','URL' => 'http://admin.wrd-server.php', 
                     'IP' => '51.255.199.47', 'Port' => '2000', 'MdP' => 'Password'];

Pour chaque serveur supplémentaire, ajoutez une ligne suivant le modèle ci-dessus. Chaque ligne doit impérativement comporter les éléments requis :

  • ‘Nom’ : Nom du serveur. Cette valeur s’affichera dans la liste de serveurs. Elle est également utilisée pour nommer le serveur dans la liste de serveurs dans le lobby de Wargame Red Dragon. Cette valeur n’est pas modifiable par l’utilisateur.
  • ‘URL’ : L’adresse internet pour rejoindre l’administration. Il faut une adresse différente pour chaque serveur.
  • ‘IP’ : L’adresse IP du serveur où est hébergé Wargame.
  • ‘Port’ : Le port qui permet d’accéder au serveur. Suivant les infos d’Eugen, vous pouvez installer jusqu’à 5 serveurs Wargame avec une même clé. Sur un même serveur distant, c’est ce port qui fait la différence entre chaque instance.
  • ‘MdP’ : Le mot de passe que vous avez mis pour rejoindre le serveur. Attention, rien à voir avec le mot de passe pour accéder au lobby.

Règles de connexion

  1. Si l’utilisateur est déjà connecté à l’administration d’un serveur, il lui est impossible d’en administrer d’autres. En revanche, il pourra quitter l’administration et y revenir.
    Pendant ce temps, ce serveur apparaitra occupé pour les autres visiteurs.
  2. Dès qu’un utilisateur se connecte, un décompte est mis en place. L’administration reste bloquée durant une heure. Au bout de cette heure, l’administration est débloquée et remise disponible au public.
  3. Dès lors que l’utilisateur arrive sur la page d’administration, un cookie est crée. Ce cookie a une durée de vie de 60 secondes. Si l’utilisateur rafraichit la page après ces 60 secondes, il sera redirigé à la page d’accueil. Il pourra y retourner en cliquant sur le lien dont il est actuellement administrateur.

Ces règles évitent que les utilisateurs n’abusent du service.

 

Screenshot-2017-10-23 AW's WRD Rcon - AccueilAccueil en mode public

Légende :

libreLe serveur est disponible, vous pouvez l’administrer.

oqpLe serveur est déjà utilisé. Vous devez attendre la fin de la session. La durée restante s’affiche à gauche de cette icône.

loggedVous êtes actuellement utilisateur de ce serveur. Vous pouvez y revenir comme vous le souhaiter. La durée affichée à gauche de l’icône est réinitialisée.

loggoutVous êtes déjà utilisateur d’un autre serveur, impossible donc d’administrer celui-ci.

 –

Mises à jour

Mise à jour de AW’s WRD Rcon

Quand une mise à jour est disponible, une notification s’affiche sous la carte. Téléchargez la dernière version en cliquant sur le lien proposé. Quand une nouvelle version est installée, tous les paramètres sont réinitialisés. Prenez donc soin de renommer l’ancienne version au lieu de la supprimer.

Autres mises à jour

A contrario des logiciels Windows (ou autres) cette API peut très facilement être mise à jour. La connaissance en développement n’est pas plus nécessaire que cela, du coup n’importe qui peut s’en charger à partir du moment qu’il a accès au serveur ftp qui héberge l’API. La principale mise à jour concerne l’intégration des nouvelles maps dans le jeu. Alors voyons comment ajouter une map.

Dans les fichiers de l’API, trouvez les fichiers maplist.php. Dans ce fichier chaque carte est représentée par une ligne.

"2x3_Hwaseong" => ["L'Hiver Nucléaire arrive",1],
"2x3_Hwaseong" // représente le nom de la map programmatiquement parlant
["L'Hiver Nucléaire arrive",1] // représente le nom littéral de la carte et le nombre de joueur.

Attention à bien garder l’ordre dans le tableau qui se répercute directement dans la liste des cartes.

Pour ajouter l’image de la map, il suffit de mettre cette image dans le dossier maps et de la renommer avec le nom programmatique.

En règle générale, AW’s WRD Rcon est mis à jour en temps et en heure, donc vous ne devriez pas à vous soucier de ce dernier point.

 –

Traduction

Un système de traduction est en place. Chacun peut mettre les termes à sa sauce. Comment créer un fichier de traduction ?

  1. Dans le fichier ini.php, assigner à la variable $langage une langue sous forme de FR_fr, EN_en, RU_ru, etc…
  2. Si dans le dossier « langage », le fichier de traduction est présent, alors c’est terminé, AW’s WRD Rcon est traduit.
  3. SINON
  4. Dupliquez le fichier FR_fr.php puis renommez le en En_en.php (p.e.)
  5. Changer les termes à votre convenance.

 –

Téléchargement

Télécharger AW’s WRD Rcon

Divers

AW’s WRD Rcon a été développé par Alex White (moi-même). La classe clsRcon.php a été développé par Geert Broekmans et modifiée par Alex White.

L’API AW’s WRD Rcon est placé sous licence GPL. En gros, l’acquéreur fait ce qu’il veut du code. Cependant, l’auteur est toujours content de voir les progrès de son programme 🙂

Cette API est destinée à évoluer. J’ai notamment l’intention de le rendre compatible avec les tablettes pour pouvoir gérer le serveur sans revenir sur le Bureau (pour ceux qui ne possèdent qu’un seul écran).

Depuis la version 1.0, les paramètres ne sont plus stockés dans les cookies mais dans un fichier XML localisé sur le serveur. Cela permet plusieurs choses : d’abord, les données n’encombrent plus le navigateur. Ensuite, le fait de stocker les paramètres dans un même et unique fichier permet de conserver les derniers réglages. Ainsi, tous les utilisateurs d’un même serveur restent synchroniser. D’autre part, pour le mode public, les informations sont respectivement stockées dans un fichier propre au serveur.

AW’s WRD Rcon est 100% compatible avec Firefox. Des corrections pour l’affichage graphique pour les autres navigateurs sont prévus. Sachez tout de même que ces « bugs graphiques » n’affluent en rien au bon fonctionnement de l’API. Par contre, pour Internet Explorer, il y a un bug pour l’affichage des joueurs.

 Firefox   Chrome   I.E.   Opéra  EDGE
 Envoyer les principales commandes serveurs  10/10  10/10  10/10  ???  10/10
 Afficher et gérer les joueurs connectés  10/10  10/10  0/10  ???  10/10
 Langages  FR, EN, DE  FR, EN, DE  FR, EN, DE  FR, EN, DE  10/10
 Affichage et cohérence du HTML  10/10  9/10  10/10  10/10  8/10
 Affichage et cohérence du CSS  10/10  7/10  4/10  8/10  8/10
 Exécution du Javascript  10/10  8/10  5/10  8/10  9/10
 Responsive design  ???  ???  ???  ???  ???

 –

Présentation de l’interface

Spoiler

La présentation est assez intuitive et ressemble de près à l’interface du jeu. Vous ne devriez pas être perdus :p

Faisons tout de même le tour rapide des fonctionnalités.

Connexion au serveur

Pour pouvoir paramétrer le serveur, il vous faudra trois données : l’IP du serveur, le port pour y accéder et le mot de passe. Ces données sont détenues par le super admin, celui qui a créé le serveur de jeu.

Paramétrage du jeu

On retrouve les paramètres habituels. Chaque paramètre est envoyé au serveur dés que la valeur change.

Le mode de jeu (Destruction, conquête, économie) influe directement sur la map. Ainsi, si vous êtes en conquête et que vous sélectionnez Destruction, la map destruction sera automatiquement chargée.

Configuration de la partie

Au même titre que les paramètres du jeu, on retrouve nos habitudes. Chaque valeur est également envoyée dès sa saisie.

Plusieurs paramètres sont liés au nombre de joueurs. Ainsi, quand vous modifier le nombre de joueur, les points de départ passe à 1000 points pour chaque joueur d’un camp (5vs5 => 5000 pts). Cette valeur pourra dans le futur être modifié dans le code. D’autres valeurs comme le DMTS, le nombre de joueur par équipe et le nombre de joueur requis sont également changées. Ces valeurs ne sont pas accessible depuis l’interface car elle sont juste nécessaire pour le paramétrage automatique. Noter que pour une partie à départ automatique, le nombre de joueurs requis sera par exemple de 10 pour un 5vs5. Lorsque vous passez en mode manuel, le nombre de joueur requis passe à +1 joueur.

A noter que cette configuration peut être changé dans le code pour faire des serveurs à Nb de joueurs – 1 comme on en voit avec des départs à 19 pour des 10vs10.

Contraintes

Lorsque vous modifiez les contraintes, les icônes s’affichent dans l’interface (au dessus de la carte). Si vous êtes déjà dans le lobby, vous ne verrez pas les modifications se faire dans le jeu. Par contre, les contraintes seront prises en compte dans le choix de votre deck.

Liste des joueurs

Affiche bien évidement la liste de joueurs présents dans le lobby. Pour chaque joueur vous avez la possibilité de le bannir (pour 1 heure paramétrage dans le code), de l’éjecter, de le changer de camp (Blufor, Redfor). La liste est rafraichie à chaque action. Vous pouvez également la rafraichir via l’icône près du titre (Liste des joueurs).

La carte

La carte est modifiée lors de son choix. Pour Firefox, le survol de la carte dans le liste, affiche l’aperçu. Au dessus, nous retrouvons les contraintes. Lorsque la partie est protégée avec un mot de passe, une icône « Cadenas » est affichée.

Paramètres avancés

Comme dit plus haut, certains réglages ne sont pas modifiables. Dans cette section, vous pourrez modifier :

  • Compte à rebours : Temps en seconde avant le lancement de la partie quand le nombre de joueur est atteint ou quand vous pressez le bouton « Lancer la partie ».
  • Temps de déploiement : Temps qu’auront les joueurs pour sortir leurs unités avant le début des hostilités.
  • Temps maximum de chargement : Temps d’attente pour les autres joueurs quand un joueur a du mal à rejoindre la partie.
  • Durée du débriefing : Temps pendant lequel il sera possible de rejoindre la partie suivant en fin de partie.

[collapse]

 

 

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn